Les orchestres

 Les orchestres

Les orchestres

On ne valorise dans l’enseignement, souvent que le métier de soliste, or la plupart des étudiants ne pourront y accéder. Cette inadéquation avec la réalité, crée parfois des désenchantements.

Les étudiants n’envisagent pas a priori d’être musiciens de rang, pourtant, 77% d’entre eux intègrent un orchestre à la sortie des CNSMD et ne sont pas véritablement formés à ce métier qui a toutes ses particularités. Lorsqu’ils cherchent à s’orienter dans une autre voie à 20 ans, il est trop tard.

On ne valorisera jamais assez le métier difficile de musicien d’orchestre pour lequel les artistes interprètes doivent se consacrer entièrement à la musique durant des jours, des années, ce complique énormément leurs relations sociales.

Ce magnifique métier favorise : le partage musical, l’envie de communier et de jouer ensemble, la vie en communauté, à s’écouter, à équilibrer la sonorité, la sécurité du salariat et la liberté de l’emploi du temps, etc… même si des rivalités surviennent parfois car la concurrence entre instrumentistes existe forcément quand une place de soliste se libère.

Les musiciens retirent de nombreuses satisfactions dont celle de se produire en concert et les activités parallèles à l’orchestre constituent une respiration dont les musiciens ont besoin artistiquement. Beaucoup sont enseignants et en tirent un grand plaisir, notamment celui de transmettre. Certains deviennent chefs d’orchestre dans d’autres ensembles. D’autres écrivent de la musique ou enregistrent en studio. Enfin, beaucoup se consacrent à la musique de chambre, où ils deviennent solistes de leur partie et retrouvent leur liberté. Ils choisissent leurs concerts, leur répertoire et les personnes avec lesquelles ils jouent … Ils sont à nouveau maîtres de leur destin artistique.

Ces activités, liées à l’évolution de leurs pratiques, développent leur relation avec l’orchestre en leur apportant d’autres expériences enrichissantes.

Certes quelques musiciens finissent par avoir le sentiment de jouer souvent la même chose et se sentent un peu dépossédés artistiquement, mais la musique n’est pas un métier comme les autres. Leur métier exigeant n’est malheureusement pas suffisamment connu ni reconnu mais l’art est une passion et le talent de ces musiciens rejaillit à chaque interprétation d’œuvres magnifiques qui nécessitent une connaissance, une écoute, un travail, un équilibre, une rigueur, une précision, une sonorité, bref un don hors du commun.

2017 © SAMUP - Tous droits réservés
Search